dimanche 4 septembre 2016

Vivre et comprendre la séparation

La patience est une vertu fondamentale car cela permet à la flamme éveillée de se concentrer sur l’essentiel et d’éviter la dispersion de sa connaissance et de son énergie. Sa patience est liée à la certitude de l’éveil de l’autre et à l’unité qu’ils forment tous les deux. Cette certitude permet à la flamme éveillée de transcender les notions de causalité et de temps. Quand on espère quelque chose, on a hâte que cela se produise. Quand on a la certitude que cela va se produire, l’impatience se mue en patience puisque cette chose est une réalité qui nous accompagne. C’est en quelque sorte la boite de Pandore jamais ouverte : il ne reste pas que l’espoir à la flamme éveillée mais la certitude liée à toutes les probabilités : la réunion se produira.

Quant à l’équilibre, il est en partie l’apaisement, le lâcher-prise, mais aussi le juste degré d’éveil. Le Runner va, non pas progressivement changer, mais le faire quand l’autre flamme aura atteint le degré d’énergie nécessaire. C’est pour cela que souvent on a l’impression qu’il ne se passe rien chez l’autre et qu’il reste invariant malgré l’évolution apparente de son soi ou de notre relation. Cependant, l’autre flamme va s’éveiller soudain et de façon spectaculaire quand cela sera le moment. Il ne va pas comprendre progressivement. Il va devenir de façon fulgurante. Dans les textes il est clair que cela devient possible quand l’autre flamme s’apaise. Tant que telle Io, sous la forme d’un animal elle court de façon effrénée, tant que telle Tefnout elle est insatiable, il ne se passera rien chez le Runner. Seulement il faut bien comprendre qu’il ne suffit pas de le décider car ce degré à atteindre, nous ne le percevons pas clairement mais la juste connaissance y est pour beaucoup. Il est donc important de comprendre que nous ne pouvons évaluer, à l’instar des sauts quantiques, quand cela se produira et qu’il faut se contenter de garder l’évidence naturelle, de préserver son rapport à soi.
Il n’est pas le support et en quelque sorte il ne verra jamais l’autre dimension mais il porte plus généralement ce que les textes nomment « souffle divin ». Il est plus emplit de la nature divine que la flamme éveillée bien que les apparences laissent imaginer le contraire. Il est porteur de « vie » (ankh). Il est possible qu’en s’éveillant il sache immédiatement qui il est et ne passe pas par les étapes de reconnaissance que la flamme éveillée a connues parce que, par son intermédiaire, il va directement passer de l’autre côté du miroir et non pas le chercher. Cela n’est pas sans rappeler l’idée qu’il fusionnera avec la flamme éveillée.

Alors maintenant, ce que la flamme éveillée en cours de travail cherche à savoir : à l’heure où je vous parle, pour les flammes qui n’ont pas encore atteint leur plein éveil et découvert leur mission véritable, que ressent-il ?
Ce qu’on pourrait dire c’est que vous n’êtes pas pour lui une inconnue ou encore une relation de passage ordinaire. Il vous perçoit auréolée de mystère et votre relation revêt aussi un côté extraordinaire et magique, cependant, la plupart du temps, pour les raisons évoquées plus haut, il aura tendance à nier ce qui se passe et préfèrera même parfois tout balayer d’un revers de la main pour penser que vous êtes un peu bizarre ou illuminée, voir trop pour lui.
Cependant, il ne parvient pas totalement à chasser ce qui l’attire dans votre univers, dont il ignore que c’est tout simplement que c’est aussi le sien et que vous le manifestez. Un peu comme un amnésique qui, arrivant devant son ancienne maison sans la reconnaître clairement ressentirait une étrange sensation. Vous êtes cette étrange sensation. Certains soirs quand vous serez plus détachée avec ce sujet ou que vous aurez avancé, il songera à vous avec la même impression que vous ne pouvez être séparés que celle que vous ressentez, d’autres soirs il ignorera totalement votre souvenir pour se contenter d’être dans le « vivre », là où vous vous n'êtes plus jamais totalement.

Il cherche d’autres relations et pour lui une histoire avec vous n’est pas envisageable en général, soit que vous ne l’attirez pas, soit qu’il ne se sent pas à la hauteur de vos attentes qu’il perçoit comme démesurées. Il à l’impression bien souvent que vous n’avez pas une juste vision de lui, que vous le voyez mieux qu’il n’est ce qui n’est pas totalement faux mais pas facile à assumer pour lui. Vous percevez son soi non révélé. Parvati sait que Shiva, derrière le méditant un peu sale est un Dieu qu’elle doit ramené à ses justes fonctions tandis qu’il se sent seul et malheureux dans sa grotte et s’est retiré du monde ayant oublié sa nature divine.

Vous avez une chance unique. Quel que soit son tempérament il ne vous traite jamais inconsciemment comme les autres et vous protège sans le comprendre. Il a une peur panique de vous blesser même s’il le fait quelquefois involontairement à cause de l’incompréhension. Plus le lien s’étoffe entre vous, plus vous percevez qu’il possède une grande confiance en vous bien que les circonstances ne lui aient jamais permis de le vérifier.
Il vous sait là cependant vous menez votre barque seule car il ne perçoit pas du tout le monde comme vous le faites. Il est totalement enfermée dans sa réalité, il peut se montrer rêveur mais cette nature l’effraie lui-même.
Il ne sait pas qui vous êtes et n’y croirait pas et c’est ce qui fait qu’actuellement vous devez demeurer et agir seule. Pour lui vous êtes quelqu’un comme les autres mais pas comme les autres. Il vous place dans son espace-temps mais pense que vous n’en faites pas partie.
Mais vous ? Avez-vous réellement compris qui vous êtes, où vous êtes et ce que vous faites là ? De cette réponse dépend la voie qui sera la sienne.

Texte original ici

3 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour vos textes, traduction de textes et oracles qui me permettent de pouvoir relativiser et revenir vers moi. Infinie gratitude!!!!

    RépondreSupprimer